null

COM UN DRAPEAU vous parle des actus nautiques du moment :

COM UN DRAPEAU au SALON DU MULTICOQUES D'OCCASION du 21 au 24 septembre 2017.

COM UN DRAPEAU vous attend lors d'un salon 100% multicoques et 100% occasion.
Comme chaque année depuis sa création, COM. UN DRAPEAU sera présent avec ses pavillons de qualité marine. Un service personnalisé aussi bien pour les professionnels que les particuliers.

Tous les catamarans et trimarans de croisière à vendre – qu’ils soient à voile ou à moteur- seront présentés à flot. Tout proche des quais, les visiteurs trouveront un village entièrement dédié aux catamarans, regroupant les équipements et services utiles : équipements, électronique, accastillage et voile, solutions de financement, assurances et expertises maritimes, et également le transport, la location, des conseils pour le grand voyage, etc

COM UN DRAPEAU au GRAND PAVOIS DE LA ROCHELLE du 27 septembre au 02 octobre 2017.

COM UN DRAPEAU sera à votre disposition dans le Hall Boutique et Décoration stand D02 à l'entrée, pour cet incontournable évènement du calendrier nautique.
Une occasion pour faire le plein de couleur et prévoir sa signalétique visuelle (pavillons de courtoisie pour les voyageurs, drapeaux personnalisés, flamme ou windflag, ...) chacun y trouvera son bonheur, que l'on soit professionnel ou particulier et toujours en qualité marine et avec le sourire. 

Le Grand Pavois La Rochelle est l’un des plus grands salons nautiques internationaux à flot. 100 000 mètres carré d’exposition, des espaces thématiques pour répondre à l'ensemble des passions, 750 bateaux exposés dont 300 à flot, plus de 800 exposants internationaux…
Une référence pour les passionnées, un salon de notoriété internationale

Venez faire le plein de couleurs et prévoyez les pavillons pour vos prochaines navigations.

C'est toujours avec autant de plaisir, de dynamisme et de bonne humeur que nous vous retrouverons sur notre site, par téléphone 04.94.10.63.35  / 06.30.83.72.15 ou par mail : isabelle@comundrapeau.com

Comme toujours, nous vous proposons des pavillons de qualité marine, nationaux, fantaisie ou personnalisé. Des produits adaptés aux professionnels comme aux particuliers.

Professionnels, pensez à préparer vos salons, un large choix de pavillons personnalisé, beachflag, windflag, ... pour être vu et reconnu !
Et pour les particuliers, tous les pavillons du monde pour vos programmes de navigation, les pavillons fantaisie mais également des pavillons de propriétaires sur mesure.

Toujours sur la brèche pour proposer aux particuliers comme aux professionnels la possibilité de hisser vos propres couleurs grâce à la pavillonnerie personnalisée et toujours des pavillons du monde entier, des grands pavois, de la fantaisie et bien sur les nouveautés comme les coussins déco aux couleurs des pavillons du monde entier, une manière originale de voyager, de personnalisé votre bateau, ... ou votre intérieur.

N’hésitez plus, rejoignez-nous... Isabelle et Coralie vous attendent sur le site de COM UN DRAPEAU

Nos articles :

  1. L'utilisation du Pavillon National

  2. Les Autres Pavillons

  3. Le Grand Pavois

L'Utilisation du Pavillon National

Ce sujet fait partie de l'étiquette navale que nous avons tous tendance à oublier. Il comporte pas mal de particularités.
Le pavillon national, également appelé « Couleurs », sert à identifier la nationalité du navire et éventuellement son statut. Il n'y a aucun « drapeau » à bord. Ce n'est pas un terme marin.

En France, si l'apparence est la même que le drapeau tricolore, il est tout de même légèrement différent. La largeur des bandes est progressive : bleu 30%, blanc 33%, rouge 37%. Ceci pour donner l'impression de largeurs identiques lorsque le pavillon flotte au vent. Logique, car la dernière tranche (rouge) ondule plus que la première (bleue) qui est attachée au mâtereau.

Les navires de plaisance, utilisent le même pavillon national que la Marine Marchande. Il doit toujours être en bon état, en cas de graves dégradations on pourrait se voir reprocher un acte d'outrage au drapeau national. Il ne doit jamais toucher le pont, l'envoi et l'amener des couleurs sont toujours la responsabilité du capitaine.

Le pavillon national doit être proportionnel à la taille du navire. Si le minimum semble laissé à l'appréciation du skipper, le maximum est d'1/10 de la taille du bateau, à la condition expresse que le pavillon ne touche jamais l'eau, ni le pont.

Pour un bateau de 15 m , le pavillon fera au maximum 1,5 m de long et 1 m de haut puisque les pavillons sont au format 2/3 (guindant = 2/3 battant). Dans cet exemple, le pavillon est très grand. Mais quel charme qu'un grand pavillon national sur un classic boat !

Le pavillon national doit être le plus grand pavillon arboré à bord. Par respect pour le pays d'enregistrement, le pavillon doit être en bon état (pas d'usure ou de déchirure). Comme la plupart du temps ces couleurs sont celles de votre propre pays … songez-y !

Le pavillon doit être hissé à bloc. Le pavillon ne peut pas être fixé sur le pataras (sauf exception pour les sloop qui peuvent l'envoyé sur le pataras à deux tiers de sa hauteur). Ne pas respecter ces deux points implique une signification particulière : le deuil.

En navigation :
En navigation dans les eaux étrangères le pavillon national doit toujours rester hissé.
•gréement sloop : il se place sur un mâtereau droit (également appelé digon) à la poupe et à tribord du bateau. Le mâtereau peut être incliné vers l'arrière pour mieux présenter le pavillon avec peu ou pas de vent.
•gréement ketch ou yawl, il doit être installé en tête de mât d'artimon ou de tape-cul. Une petite drisse extérieure déportée sur l'arrière résout ce problème.
•gréement aurique, il doit être installé en bout de corne.
•gréement goélette, il doit être installé en tête du grand mât

Au mouillage ou au port :
•pour tous les gréements, le pavillon doit être à la poupe comme indiqué pour le sloop. Ce qui implique un double système pour les gréements autres que sloop. Pas de chance …
•Les bateaux à voiles et les bateaux à moteur peuvent arborer le pavillon national sur une hampe à la poupe à tribord.
•Si le bateau doit rester inhabité pendant une période relativement longue, il est préférable de ranger le pavillon.

Usage :
•De jour à l'entrée et sortie d'un port.
•Au port, entre 08 heures et 20 heures, mais pas plus tard que le coucher du soleil et au minimum le dimanche et jours fériés
•Au mouillage entre 08 heures et 20 heures, mais pas plus tard que le coucher du soleil
• En mer, dans les eaux territoriales (notion très variable suivant les pays) à la requête ou en vue de bateaux officiels (Coast guards, douanes, guerre, etc…)
•Si le pavillon national n'est pas à poste, aucun autre pavillon ne peut être à poste (à l'exception du pavillon de course)

Deuil :
Le pavillon flottant librement est hissé à bloc, puis descendu lentement à mi hauteur. Comme sur nos sloops, le mâtereau est bien souvent trop petit pour que cela ait un sens, la solution de remplacement est d'utiliser une drisse et le pataras. Le signe de deuil sera alors le pavillon national porté à mi hauteur du pataras. Ce devrait être le seul cas de l'utilisation du pataras.

Le deuil se porte le jour de l'annonce du décès, jusqu'au coucher du soleil. Pas plus. Le deuil est porté en cas de décès du propriétaire, d'un membre important du club nautique ou du chef d'Etat ou du Chef de la famille régnante.

Salut :
Pour mémoire, car même si les mouvements de pavillon national pour le salut restent d'application, ils ne sont en pratique, pas utilisés pour la plaisance. Les puristes ne seront pas d'accord.

Les Autres Pavillons

PAVILLON DE COURTOISIE : Le drapeau du pays visité doit être envoyé en entrant dans les eaux territoriales, hissé à bloc sous la barre de flèche tribord du grand mât (voiliers); sur une hampe à l'avant ou un mâtereau à tribord pour les bateaux moteur.
En attendant d'avoir terminé les formalités d'entrée dans le pays, on hisse temporairement le pavillon de code international "Q" (jaune) sous le pavillon de courtoisie.

PAVILLON D'ARMATEUR OU DE PROPRIETAIRE : Sur les navires à voile il doit être hissé sous la barre de flèche bâbord, sur les navires à moteur sur une hampe à la proue à bâbord, ou sur un mâtereau à bâbord.

LE PAVILLON (OU FLAMME) DE CLUB : Ce pavillon est en principe installé au sommet du grand mât, mais avec l'envahissement de cet endroit par les divers antennes à notre époque, une alternative consiste à le hisser sous la barre de flèche bâbord.
Le drapeau de club n'est jamais amené.

LE PAVILLON DE L'INVITE : L'envoi d'un pavillon aux couleurs de la nationalité des éventuels invités étrangers à bord est un geste de grande hospitalité en général très apprécié.
Qu'il y en ait un ou plusieurs, ils se hissent sous la barre de flèche bâbord ou sur un mâtereau à bâbord sur les bateaux moteur.

Le Grand Pavois

Il ne devrait jamais faire défaut à bord d'un navire, qu'il soit à voile ou à moteur.

Il s'arbore seulement à l'arrêt et est composé exclusivement de tous les pavillons du code. Sans oublier le Pavillon National en poupe.

Le Grand Pavois est composé des 40 pavillons du Code International dont 26 pavillons alphabétiques, 10 flammes numériques, 3 substituts et 1 aperçu.

 Il doit aller de la proue à la poupe en passant par le top du ou des mats ou par les plus hauts points du bateau, en principae jamais en navigation..

Les occasions d'arborer le Grand Pavois sont multiples:à l'occasion du lancement de bateau, lors des fêtes nationales (y compris celles des pays visités), lors de l'anniversaire du propriétaire, une fête nautique,...

Comment arborer le grand pavois les jours de fête

La coutume française est la plus romantique.

Au 17 siècle, un officier le la Marine du Roi s'est appliqué a obtenir une distribution harmonieuse des couleurs et des formes.
L'Amirauté française a admis cette façon de faire et depuis l'ordre est le suivant en partant de la proue
A, B, 2, U, J, 1, K, E, 3, G, H, 6 , I, V, 5, F, L, 4, D, M, 7, P, O, (IIIS), R, N, (IS), S, T, zéro,C, X, 9, W, Q, 8, Z, Y, (IIS)
Les trois substituts sont désigné par (IS), (IIS), (IIIS), la flamme du code aperçu n'est officiellement pas utilisée, ni, bien entendu les pavillons nationaux.

Le Grand Pavois ne doit être arboré qu'entre 8 heures et le coucher du soleil. Au plus tard à 20 heures}

Seconde formule

Hissé entre 08h00 et 20h00 c'est un moyen de célébrer quelque chose et enfin... de pavoiser.

On l'envoie dans cet ordre:
De la proue au haut du mât:
E, Q, 3, G, 8, Z, 4, W, 6, P, 1, I, Apercu, T, Y, B, X, 1er substitut, H, 3ème substitut

Du haut du mât à la poupe:
D, F, 2ème substitut, U, A, O, M, R, 2, J, 0, N, 9, K, 7, V, 5, L, C, S

Ou encore ...

La coutume des pays nordiques
Veut qu'on assemble le Grand Pavois en commençant par une flamme numérique ou substitut suivi de deux pavillons dans l'ordre alphabétique et ainsi de suite.
1, A, B, 2, C, D, 3, E, F, 4, G, H, 5, I, J, 6, K, L, 7, M, N, 8, O, P, 9, Q, R, (zéro), S, T,(Is),U, V, (IIS), W, X, (IIIS), Z

Notre site est enfin en ligne, des modifications et corrections sont encore à apporter, et nous sommes ouverts à vos commentaires et suggestions pouvant l’améliorer.